Surprise de février : le montant de votre retraite pourrait vous laisser sans voix

En février, les pensions de retraite subissent des changements importants avec la revalorisation de 5,3% et la modification du taux de CSG.

Le montant de votre pension pourrait donc vous surprendre. Décryptage dans cet article.

Une revalorisation de 5,3% pour toutes les pensions de base #

À partir de février, votre pension de retraite va inévitablement augmenter grâce à la revalorisation de 5,3% prévue pour toutes les pensions de base dès le 1er janvier. Par exemple, pour une pension brute de 1500€, cela représente une augmentation mensuelle de 79,50€, soit +954€ par an.

Les contributions sociales influencent le montant net de votre pension #

Cependant, en même temps, votre nouveau taux de CSG prendra effet, et la somme déduite pour cette contribution sociale pourra ainsi être plus importante et réduire l’augmentation précédemment mentionnée. Les pensions de retraite sont en effet soumises à trois contributions sociales : la Contribution Sociale Généralisée (CSG), la Contribution au Remboursement de la Dette Sociale (CRDS) et la Cotisation de Solidarité pour l’Autonomie (Casa).

À lire Le Bonus de la CAF pour les bénéficiaires de l’AAH : un coup de pouce essentiel

Il existe plusieurs taux de prélèvement, qui varient en fonction de vos revenus. Ainsi, selon votre dernier avis d’imposition, votre taux de CSG actuel peut changer. Si vos revenus ont augmenté, votre taux de CSG peut donc être révisé à la hausse et votre pension nette diminuer plus significativement qu’auparavant.

Taux de prélèvement de la CSG en 2024

Pour l’année 2024, les taux de CSG sur les retraites sont les suivants : un taux normal de 8,3%, un taux médian de 6,6%, un taux réduit de 3,8% et un taux de 0%. Ces taux s’appliquent à tous les retraités, quelle que soit leur caisse de retraite.

Votre taux de CSG pour la retraite en 2024 dépend

– de votre Revenu Fiscal de Référence (RFR) de 2022,
– et de votre quotient familial, c’est-à-dire la composition de votre foyer fiscal.

À lire Delais de retraite : vers une résolution des retards de versement des premières pensions

Voici les quatre scénarios possibles :

  • Si vous n’êtes pas imposable : vous êtes exonéré(e) de CSG, de CRDS et de Casa.
  • Si vous êtes soumis(e) au taux réduit de CSG à 3,8% : vous payez la CRDS à un taux de 0,5% et êtes exonéré(e) de Casa.
  • Si vous êtes soumis(e) au taux médian de CSG à 6,6% : vous payez la CRDS à un taux de 0,5% et la Casa à un taux de 0,3%.
  • Si vous êtes soumis(e) au taux normal de CSG à 8,3% : vous payez la CRDS à un taux de 0,5% et la Casa à un taux de 0,3%.

Changements possibles pour votre taux de CSG

L’application d’un nouveau taux de CSG moins élevé – ou même une exemption de CSG – peut faire augmenter significativement votre pension nette. Ainsi, les déductions sur votre pension brute, qui aura augmenté de 5,3%, seront réduites. Votre pension nette augmentera donc plus que prévu, et si vous comparez le montant touché en janvier à celui de février, l’augmentation sera supérieure à 5,3%.

En somme, les changements attendus en février sur le montant de votre pension de retraite peuvent être une bonne surprise. N’hésitez pas à vérifier ces informations auprès de votre caisse de retraite pour anticiper au mieux l’évolution de vos ressources financières.

Trance Hub est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :