Delais de retraite : vers une résolution des retards de versement des premières pensions

Chaque année, près de 20 000 nouveaux retraités français subissent un retard dans la perception de leur première pension.

Face à ce problème, une proposition de loi a été déposée par la députée socialiste Mélanie Thomin pour éviter toute interruption de revenus lors du passage à la retraite. Cette mesure pourrait soulager les retraités les plus vulnérables qui attendent impatiemment leurs premiers versements.

Une proposition de loi pour pallier aux retards de versement #

Selon les données de l’Assurance Retraite, environ 20 000 nouveaux retraités sont concernés chaque année par ces retards. Les plus touchés sont les retraités les plus fragiles dont les économies ne permettent pas de tenir plusieurs mois sans leurs revenus de pension. La députée socialiste Mélanie Thomin a donc présenté une proposition de loi visant à garantir qu’aucune interruption de revenus n’intervienne lors du passage à la retraite.

L’article 1 du texte prévoit le versement d’une allocation temporaire

Cet article stipule que tout assuré ayant demandé sa retraite au moins un mois avant la date souhaitée percevra une pension temporaire dès le mois suivant si le paiement définitif n’a pas encore été effectué. La pension temporaire sera proche du montant final, mais légèrement inférieure pour éviter les éventuelles réclamations pour trop perçu. L’objectif est de permettre aux personnes à la retraite de vivre sereinement, sans avoir à compter sur l’aide de leur famille ou à puiser dans leurs économies.

À lire Surprise de février : le montant de votre retraite pourrait vous laisser sans voix

Une mesure déjà en place mais non généralisée #

Si la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) propose déjà des versements provisoires de pensions dans certains cas pour prévenir les ruptures de revenus, la députée Mélanie Thomin souhaite que cette mesure soit étendue à tous les travailleurs, quel que soit leur régime (service public civil et militaire, agricole ou régime général).

Seuls les nouveaux retraités répondant à certains critères seront éligibles

Cependant, tous les nouveaux retraités ne pourront pas bénéficier de cette pension temporaire. Seuls ceux ayant effectué une demande de liquidation de pension dans un délai ne permettant pas un paiement dès le premier mois de la retraite et ceux disposant d’une carrière complexe seront concernés par cette mesure.

Des effectifs en baisse au sein des organismes de sécurité sociale #

Durant ces 10 dernières années, on observe une diminution continue des effectifs au sein des organismes de sécurité sociale. En effet, entre 2012 et 2022, le nombre de salariés en CDI a chuté de 6%, une baisse non compensée par une légère augmentation du personnel en CDD. La représentante socialiste souligne que durant cette même période, le nombre de personnes ayant perçu des prestations de retraite directes tous régimes confondus est passé de 741 000 en 2012 à 875 000 en 2021.

Des conséquences sur le versement des premières pensions

Cette baisse d’effectifs au sein des organisations de sécurité sociale pèse lourdement sur la capacité des organismes à assurer la gestion des demandes de retraite. Il en résulte des retards importants dans le traitement et le versement des premières pensions, obligeant parfois les nouveaux retraités à puiser dans leurs économies ou à contracter des dettes bancaires pour subvenir à leurs besoins en attendant leur pension.

À lire Le Bonus de la CAF pour les bénéficiaires de l’AAH : un coup de pouce essentiel

La proposition de loi déposée par Mélanie Thomin pourrait donc constituer une solution concrète pour aider les personnes concernées par ces retards de paiement et ainsi garantir un passage à la retraite sans heurts financiers ni précarité pour les nouveaux retraités français.

Trance Hub est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :